Management visuel

Comment manager avec des postits et un tableau !

Tableau de management visuel

Le management visuel est un domaine dans lequel les applications et déclinaisons sont très larges puisque laissées à l’imagination de chacun.

pourtant, on réduit trop souvent le « management visuel » à son aspect visuel, pensant qu’il s’agit là d’une nouvelle manière de communiquer, permettez que je m’attarde sur le terme « management »…

J’ai vraiment compris l’intérêt du management visuel, en situation de manager : il fallait alors diriger un projet logiciel à cycle très court dans le cadre d’un benchmark, avec une équipe restreinte (4 personnes).

Mon travail s’est alors transformé peu à peu en gestion de tâches en flux tendu et j’ai créé le visuel suivant :

  • chaque tâche à faire représentée par un postit, d’une couleur particulière selon la criticité ;
  • le reste du tableau blanc est une grande matrice avec en lignes les acteurs du projet, et en colonnes les états des tâches : « à faire », « en cours », « bloquées », « terminées ».
  • le manager (team leader) attribue ainsi les tâches aux uns et aux autres en leur collant le postit correspondant dans la première colonne.

Pilotage en flux tendu et challenge dans l’équipe

Ce principe est excellent car il permet un vrai pilotage en flux tendu : on voit très facilement la pile de tâches d’un équipier se vider. On peut ainsi anticiper la période dite « de creux » qui est réduite à zéro. Cela permet également d’équilibrer les charges en fonction de l’avancement des uns ou des autres, de répartir les tâches prioritaires, et même de créer une dynamique de challenge dans l’équipe : voyant les autres avancer, il faut être à la hauteur.

Collaborer de manière efficace

Le principe premier du management visuel est de créer un ou plusieurs « visuels » qui puissent aider au bon fonctionnement d’une équipe et, clairement, accroître la capacité de ses membres à collaborer de manière efficace. Et nous sommes ici en plein dans cette définition. Si le management visuel n’accroît pas cette capacité, alors je pense qu’il faut le remettre en cause.

Le plus : faire vivre le visuel

Chaque matin, où à une heure donnée, l’équipe se regroupe devant le tableau blanc qui devient son « espace de concertation« . Le leader y fait le point sur les actions terminées, en cours et celles à venir.

On peut améliorer le visuel en créant un espace de « suggestions » dans laquelle les équipiers peuvent proposer des tâches à réaliser, concernant le processus métier ou autre (à définir), mais ceci est un autre sujet…

Related Posts with Thumbnails

3 Commentaires

  1. C’est un peu une idée que l’on retrouve dans Scrum et certaines méthodologies Agiles ! Il commence même à exister des outils qui reprennent cette idée mais sous forme… informatisée :)

    • Thomas Fauré dit :

      C’est exactement inspiré du Scrum ! Mais volontairement simplifié et « vulgarisé » afin de proposer un usage même personnel dans la gestion de ses tâches, ou dans le management de collaborateurs à distance (via http://whibe.com par exemple ou n’importe quelle autre application de « whiteboarding »).

      Merci pour votre commentaire !

  2. [...] This post was Twitted by whiblog [...]

Laisser une réponse

Connect with Facebook